I. Introduction

Munin est un outil de surveillance basé sur le célèbre RRDTool, permettant de connaître toutes les données systèmes des autres ordinateurs du réseau. Il les présente automatiquement sous forme de graphiques consultables depuis une page web. Par ailleurs, il dispose d'un système de plugins qui le rend simple d'utilisation et très modulaire.

J'ai choisi de le présenter, et non certains de ses concurrents comme Nagios, Cacti ou Zabbix, car il m'a semblé être le plus simple d'utilisation tout en conservant de fortes possibilités d'adaptation.

Un système Munin est composé de :

  • un serveur principal, récupérant les informations
  • un noeud par équipement à surveiller

Il faut signaler qu'avec une telle architecture Munin se différencie de Nagios. Ce dernier préfère en effet centraliser toutes les mesures sur le serveur, ce qui permet de ne rien installer sur les équipements surveillés.

Comme souvent, j'ai choisi de vous détailler l'installation sur le système Debian, mais tout peut s'appliquer à un autre Unix. J'ai d'ailleurs joué avec cet outil sur les systèmes Debian, FreeBSD et NetBSD.

II. Mise en place

II-1. Installation

Sur le serveur principal, il suffit d'installer l'outil de récupération des données.

 
Sélectionnez
 apt-get install munin 

Sur les noeuds, il faut installer un service pouvant répondre à tout moment à une requête de recupération d'informations. Bien sûr, le serveur principal peut aussi être l'un des noeuds ;)

 
Sélectionnez
 apt-get install munin-node 

II-2. Configuration des services

II-2-1. Le serveur principal

Il n'y a que quelques points à configurer... mais il faut laisser le reste intact.

  • le chemin absolu du dépôt des rapports sous format HTML
  • chaque noeud à surveiller
/etc/munin/munin.conf
Sélectionnez

# depot des rapports
htmldir	/var/www/munin

# liste des machines a surveiller
[monitor.domain.com]
    address 192.168.0.1
    use_node_name yes

[other-machine.domain.com]
    address 192.168.0.2
    use_node_name yes
				

Il faut maintenant mettre en place de quoi aller récupérer régulièrement les données sur les noeuds. Pour cela, on édite la table de cron de l'utilisateur lançant munin, ce n'est pas toujours munin... via la commande su -u munin -e

crontab
Sélectionnez
*/5     *       *       *       *       /usr/bin/munin-cron

II-2-2. Un noeud

Sur le noeud, la seule chose importante à configurer est l'adresse du serveur qui surveille le réseau. Le reste peut être laisser aux valeurs par défaut

/etc/munin/munin-node.conf
Sélectionnez
# autoriser les connexions depuis le serveur principal
allow ^192\.168\.0\.1$

Quand vous installez un nouveau plugin, pensez à vérifier que l'utilisateur sous lequel tourne Munin a le droit de l'exécuter... ça évite de perdre 3 mois avant de publier son tuto ;)

Pensez à laisser passer les appels sur le port tcp 4949 sur chacun de vos noeuds au niveau de votre pare-feu... sinon le serveur principal ne pourra pas récupérer les données.

Vérifiez que l'utilisateur lançant le serveur munin-node n'ait pas . dans sa variable d'environnement PATH... sinon il faut appliquer un patch au module Net-Server de Perl. J'ai eu ce problème sous FreeBSD :'(

III. Personnaliser Munin

III-1. Développer ses plugins

Pour développer un nouveau plugin, on doit faire un programme qui selon son premier argument répond :

Argument en entrée Réponse du plugin
autoconf si tout est ok, on répond yes ; sinon on répond no (message d'erreur)
config on renvoie les paramètres qui décrivent le graphe
n'importe quoi d'autre on renvoie les valeurs des paramètres à surveiller

III-1-1. Description du graphe

On commence par donner le titre.

 
Sélectionnez
graph_title Very Secure FTP server

Ensuite, on donne les éléments standards des graphes. Ceux sont les arguments passés à rrdgraph.
On dit que l'on aura un graphe gradué sur 1000 unités, et commençant à 0.

 
Sélectionnez
graph_args --base 1000 -l 0
graph_vlabel requests

Puis, on donne la section à laquelle appartient ce plugin.

 
Sélectionnez
graph_category other

Enfin, on donne les infos de chaque donnée à surveiller :
- le nom à afficher,
- le type de suivi (DERIVE pour observer les variations depuis le dernier enregistrement, COUNTER pour observer la valeur affichée... argument passé à rrdcreate),
- et le minimum.

 
Sélectionnez
connections.label connections
connections.type DERIVE
connections.min 0 

Pour avoir toutes les options, regardez ce lien.

III-1-2. Vérifier le bon fonctionnement

Sur la machine noeud, donc ayant le plugin en local, faîtes ceci

 
Sélectionnez
$ munin-run vsftpd
connections.value 0 

Sur le serveur, voilà comment le tester... en supposant que le plugin soit sur le machine foo.example.com

 
Sélectionnez
$ su -s /bin/bash munin
$ /usr/share/munin/munin-update --debug --nofork --stdout --host foo.example.com --service vsftpd
Aug 11 22:39:51 - [6846] Updating /var/lib/munin/example.com/foo.example.com-vsftpd-connections-g.rrd with 0
# ou un truc dans le meme style... ;) 

III-1-3. Exemple de plugin complet

Voici un exemple de plugin pour surveiller vsftpd... programmé en perl ;)

/usr/share/munin/plugins/vsftpd
Sélectionnez

#!/usr/bin/perl
# vim:syntax=perl
#
# Plugin to monitor a vsftpd server running on the machine
#
#
# Requirements:
#       - Needs access to the log file of the ftp server
#
# Tip: To see if it's already set up correctly, just run this plugin
# with the parameter "autoconf". If you get a "yes", everything should
# work like a charm already.
#
# Parameters supported:
#
#       config
#       autoconf
#
# Configurable variables
#
#       logfile      - Override default log file
#
# $Log$
# Revision 0.0.0.1  2006/07/14 19:20  gorgonite

my $logfile = exists $ENV{'logfile'} ? $ENV{'logfile'} : "/var/log/vsftpd.log";

my $ret = undef;
open(my $logs, '<', $logfile) or $ret = "access to the file $logfile";

if ( exists $ARGV[0] and $ARGV[0] eq "autoconf" )
{
        if ($ret)
        {
                print "no ($ret)\n";
                exit 1;
        }

        print "yes\n";
        exit 0;
}

if ( exists $ARGV[0] and $ARGV[0] eq "config" )
{
        print "graph_title Very Secure FTP server\n";
        print "graph_args --base 1000 -l 0\n";
        print "graph_vlabel requests\n";
        print "graph_category other\n";
        print "connections.label connections\n";
        print "connections.type DERIVE\n";
        print "connections.min 0\n";
        print "login_successes.label successful_logins\n";
        print "login_successes.type DERIVE\n";
        print "login_successes.min 0\n";
        print "login_failures.label failed_logins\n";
        print "login_failures.type DERIVE\n";
        print "login_failures.min 0\n";
        print "upload_successes.label successful_uploads\n";
        print "upload_successes.type DERIVE\n";
        print "upload_successes.min 0\n";
        print "upload_failures.label failed_uploads\n";
        print "upload_failures.type DERIVE\n";
        print "upload_failures.min 0\n";
        print "download_successes.label successful_downloads\n";
        print "download_successes.type DERIVE\n";
        print "download_successes.min 0\n";
        print "download_failures.label failed_uploads\n";
        print "download_failures.type DERIVE\n";
        print "download_failures.min 0\n";
        print "deletion_successes.label successful_deletions\n";
        print "deletion_successes.type DERIVE\n";
        print "deletion_successes.min 0\n";
        print "deletion_failures.label failed_deletions\n";
        print "deletion_failures.type DERIVE\n";
        print "deletion_failures.min 0\n";
        exit 0;
} else {
        my ($nbConnect, $nbOKLogin, $nbFailLogin) = (0,0,0);
        my ($nbOKUpload, $nbFailUpload, $nbOKDownload, $FailDownload) = (0,0,0,0);
        my ($nbOKDelete, $nbFailDelete) = (0,0);

        while (my $line = <$logs>) {
                $nbConnect++ if ($line =~ "CONNECT");
                $nbOKLogin++ if ($line =~ "OK LOGIN");
                $nbFailLogin++ if ($line =~ "FAIL LOGIN");
                $nbOKUpload++ if ($line =~ "OK UPLOAD");
                $nbFailUpload++ if ($line =~ "FAIL UPLOAD");
                $nbOKDownload++ if ($line =~ "OK DOWNLOAD");
                $nbFailDownload++ if ($line =~ "FAIL DOWNLOAD");
                $nbOKDelete++ if ($line =~ "OK DELETE");
                $nbFailDelete++ if ($line =~ "FAIL DELETE");
        }

        print "connections.value $nbConnect\n";
        print "login_successes.value $nbOKLogin\n";
        print "login_failures.value $nbFailLogin\n";
        print "upload_successes.value $nbOKUpload\n";
        print "upload_failures.value $nbFailUpload\n";
        print "download_successes.value $nbOKDownload\n";
        print "download_failures.value $nbFailDownload\n";
        print "deletion_successes.value $nbOKDelete\n";
        print "deletion_failures.value $nbFailDelete\n";
}
close($logs);
				

III-2. Personnaliser les pages web

Il suffit de modifier les templates contenues dans le répertoire /etc/munin/templates/

IV. Divers

Pour Windows

Pour surveiller les machines Windows, vous pouvez installer Munin via Cygwin... sinon testez cette méthode (suivre le lien)

IV-1. Exemple

Voilà ce que devrait vous donner Munin...

Image non disponible
A l'échelle d'un réseau
Image non disponible
A l'échelle d'une machine
Image non disponible
A l'échelle d'un plugin

Pour plus de détails, cliquez ici

IV-2. Liens utiles